• Français
  • English

Documentation

Large_c9c23696eb77d6b0db0de1642354a91d67c1f0ad

Action culturelle et lutte contre l'illettrisme

Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme - Forum permanent des pratiques
ANCLI
2006
Deux films de 10 min : "Chemins de lecture" (Segré) et "Un détour par le musée" (Nancy), produits par l'ANLCI à l'occasion de la rencontre nationale Action culturelle et lutte contre l'illettrisme du 14 juin 2006.

L’illettrisme touche aujourd’hui 9 % des personnes adultes de 18 à 65 ans, soit plus de trois millions de personnes qui, bien qu’ayant été scolarisées en France, connaissent d’importantes difficultés avec l’écrit. Distinct de l’analphabétisme et de la question linguistique des migrants, il recouvre bien des situations humaines et de multiples modes de relations à la culture écrite. Les classes d’âge, le fait d’être homme ou femme, les parcours et les territoires de vie, ruraux ou urbains, les situations sociales et économiques sont autant de clés pour la compréhension du phénomène de l’illettrisme et pour l’organisation d’une action globale, efficace et continue. Lutter contre l’illettrisme, c’est d’abord restaurer la confiance en soi, l’estime de soi, la capacité à entrer dans des systèmes d’échanges et de communication, la curiosité et l’ouverture. Avec l’action culturelle, le cœur de l’activité n’est plus la difficulté vécue par la personne mais sa capacité à exprimer ses potentialités, à accéder à la culture et à sa propre culture. C’est ce que donnent à voir et à entendre ces deux films, produits par l’ANLCI à l’occasion de la Rencontre nationale « L’action culturelle et la lutte contre l’illettrisme », rencontre organisée à Lyon le 14 juin 2006, dans le cadre de son Forum Permanent des pratiques.
Depuis sa création, au sein même de son plan d’action, l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme a souhaité ancrer la culture dans la lutte contre l’illettrisme : « La culture est le patrimoine de tous et nombre d’acteurs, de collectivités territoriales, d’associations, d’organismes ou d’entreprises contribuent à son développement. L’investissement culturel est essentiel à la lutte contre l’illettrisme. » L’ANLCI propose, partage et mutualise de nombreuses productions, sans cesse enrichies grâce à l’apport de tous. Les outils opérationnels mis en place, comme ces deux films, sont à la disposition des décideurs et acteurs pour améliorer la qualité des services rendus aux personnes en situation d’illettrisme.