• Français
  • English

Banque de projets

Contrats aidés pour l'entretien de l'abbaye d'Hautecombe, en guise  d'alternative à l'incarcération

Hommes
  • Justice
    • Patrimoine
    • Milieu rural
    • Savoie, Rhône Alpes, France

    Description du projet

    Depuis 2009, le Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation de la Savoie, la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Rhône-Alpes, la préfecture de la région Rhône Alpes, la préfecture de la Savoie, la Fondation d'Hautecombe (Congrégation religieuse du Chemin Neuf) et l'Association de Régie des Quartiers Aixois ont établi un partenariat qui permet à des personnes placées sous main de justice dans le cadre d’un aménagement de peine de bénéficier de contrats aidés pour participer à l'entretien et à la rénovation de l'Abbaye d'Hautecombe (au bord du lac du Bourget), qui est classée aux monuments historiques. Les condamnés, qui, de cette manière, évitent d'être incarcérés pour une courte peine ou effectuent leur reliquat de peine d’emprisonnement hors des murs de la prison, signent un contrat unique d’insertion (CUI) d'une durée de trois mois, renouvelable, et sont rémunérés à hauteur du SMIC. Ils sont intégrés à un groupe de personnes en insertion déjà suivies par ARQA et accompagnés dans leurs tâches (espaces verts, maçonnerie, etc) par un encadrant technique de l'association. Le projet s'inscrit dans une volonté de limiter les effets désocialisants de l'incarcération et/ou dans une dynamique de préparation à la sortie de prison. Son financement associe l'Administration pénitentiaire, via le prix de journée et les subventions aux associations, et la préfecture de département, par le biais du Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance étant entendu que l'État prend en charge la totalité des coûts de ces contrats aidés.

    Résultats et perspectives du projet

    Ce dispositif "gagnant-gagnant" a permis à l'ARQA d'obtenir un nouveau chantier, à la fondation d'Hautecombe d'entretenir son abbaye, à la DRAC Rhône-Alpes de mettre en valeur ce monument classé et au SPIP Savoie d'envoyer un message de confiance aux personnes placées sous main de justice, qui se sentent valorisées, ce qui est essentiel dans le processus d'insertion. Tous les acteurs sont unanimes pour dire que c'est une belle réussite. Il est donc envisagé de développer ces actions en créant davantage de postes au sein de l'ARQA pour l'entretien de l'Abbaye d'Hautecombe, ce qui aiderait à répondre aux nombreuses demandes de détenus. De plus, des contacts ont été pris avec la Ville d'Aix-les-Bains et la Ville du Bourget du Lac pour envisager d’autres pistes de travail avec l’aide de la DRAC. L'enjeu est en effet désormais de développer les postes de travail dédiés au public sous main de justice ce qui nécessite aussi de diversifier les financements.

    Contractualisation du projet

    convention de partenariat entre le préfet de la Savoie, le SPIP de la Savoie et la conservation régionale des monuments historiques de la DRAC Rhône Alpes

    Ressources

    dossier de presse

    Documentations

    Partenaires

    • Direction Régionale des Affaires Culturelles de Rhône-Alpes
    • Fondation d'Hautecombe (Congrégation religieuse du Chemin Neuf)
    • Association de Régie des Quartiers Aixois