• Français
  • English

Documentation

Large_e7f08053b22aa5e340f725c8330208eea410cd7e

Fragmentation d'un lieu commun

Sautière, Jane
Verticales
2003
2-84335-163-4
Fragmentation d'un lieu commun regroupe cent textes brefs, segments d'un travail d'éducatrice pénitentiaire et traces de ceux que Jane Sautière a rencontrés de part et d'autre des barreaux (détenus, surveillants, collègues). "Je vous contiens et je vous déverse. Choisir les mots par lesquels cela s'énonce est une liberté considérable, plus haute que les murs qui vous enferment encore", dit-elle. Écrit dans une langue d'une extrême densité, ce livre n'est pas une solution technique, administrative aux problèmes de l'enfermement, mais une inscription contre l'oubli.

Samuel Beckett, dans Premier amour affirme sa préférence pour les inscriptions qui figurent sur les cimetières, ces lieux communs par essence et par destination.
Les prisons sont devenues des lieux communs. Fragmentation d’un lieu commun s’inscrit dans cette double problématique de la littérature et de l’enfermement.
La forme fragmentaire était la seule, aux yeux de Jane Sautière, susceptible de prendre en compte l’espace de l’écriture que la stigmatisation sociale ou carcérale ne permettait pas.