• Français
  • English

Documentation

Large_5e097443a51a4e3397e5efeec4d8db33f1e4d408

Dialectique carcérale - Quand la prison s'ouvre et résiste au changement

Sous la direction de Pierre-Victor Tournier
L'Harmattan
Criminologie
2012
978-2-296-56815-0
Cet ouvrage est le fruit du séminaire " Enfermements, Justice et Libertés " du Centre d'histoire sociale du XXe siècle (Paris 1).
Ses 21 auteurs, âgés de 25 à 70 ans, sont spécialistes en droit pénal, histoire, sociologie, science politique, démographie du champ pénal, sciences de l'éducation, sciences de l'information et de la communication, psychosociologie, sciences du psychisme. architecture, philosophie. Partant de leurs propres travaux, les auteurs en sont arrivés à cette problématique de l'ouverture de la prison et des résistances au changement qu'elle rencontre.
Cette dialectique carcérale est abordée à travers des questions très diverses : " Questions de dignité " (dignité, vulnérabilité, protection, droit au soin), " Gérer " (recrutement des surveillants, placement en cellule, régimes de détention), " Vivre en détention " (cohabitation entre détenus, formation, rapports avec les familles), " En sortir ou pas " (surveillance électronique, semi-liberté. permissions de sortir, libération conditionnelle, rétention de sûreté) et enfin " Politiques pénitentiaires " (forces et limites des règles pénitentiaires européennes, surpopulation et politiques de construction, réforme du " milieu ouvert ", nécessité de démocratiser les politiques pénitentiaires).
Les auteurs se distinguent par leur âge et leur discipline scientifique. mais aussi par leur sensibilité. La jonction de leurs courants de pensée se fait autour de l'acceptation d'une approche dialectique, au sens hégélien : " est dialectique toute réalité qui engendre sa propre contradiction et dans ce mouvement même permet de la surmonter "