• Français
  • English

Pôles ressources

Ce site est une édition de la sous-direction des systèmes d'information du Ministère de la Culture et de la Communication. Il présente l'actualité culturelle et permet l'accès à l'annuaire "histoiredesarts" (œuvres en ligne commentées qui illustrent l'enseignement de l'histoire des arts du ministère de l'Éducation nationale) ainsi qu'à de nombreuse bases de données produites par le ministère de la culture et ses établissements publics (le musée du Louvre, le musée du quai Branly, la BnF, le musée des arts décoratifs, RMN...) et les collectivités territoriales partenaires.

Echo-Culture

Un site créé par Hélène Hamon, conservateur en chef des bibliothèques, pour diffuser une information sélectionnée, attirer l’attention sur des expériences et événements significatifs et souligner l’engagement nécessaire dans le domaine de la culture comme des arts.
En tout 2 000 ressources : articles, sites incontournables ou surprenants, bibliothèque de livres imprimés ou en ligne et de médias institutionnels ou créatifs, corpus d’études et recherches, calendrier d’événements, emploithèque. Ainsi que la rubrique Culture contre l’exclusion, qui vise à porter l'accent sur les actions menées envers l’ensemble des personnes, sur l’urgence de la lutte contre l’exclusion et la volonté d’intégrer la dimension culturelle dans ce combat.

De statut associatif, la Fédération rassemble au sein d'un réseau national qui œuvre au quotidien pour accompagner les professionnels du livre, de la lecture et de la documentation : des Structures régionales pour le livre (agences et centres régionaux du livre), des collectivités territoriales, des institutions nationales et des associations, des personnes qualifiées. À la rencontre des politiques du livre des Régions et de la politique menée par l'État, la Fill est à la fois espace d'observation, de débat, d'analyse, de proposition et d'action.

Ce catalogue, géré par le CNC – Centre national du cinéma et de l’image animée - , est constitué de plus de 3000 œuvres documentaires et de recréations de spectacles. Le ministère de la Culture et de la Communication a acquis les droits de représentation publique et de mise à disposition publique non commerciale par des organismes culturels, sociaux ou éducatifs pour les œuvres inscrites à ce catalogue. De nombreux films réalisés en milieu pénitentiaire (avec des majeurs ou des mineurs sous main de justice), issus pour la plupart d’ateliers d’éducation à l’image, sont disponibles auprès du CNC sur VHS et DVD et, sur demande, en BETA SP.

Au niveau national, l’association Kyrnéa assure la coordination et le développement du dispositif « Passeurs d’images » depuis sa création en 1991. Dispositif d’éducation à l’image et au cinéma à vocation culturelle et sociale, il est mis en place de façon prioritaire dans le cadre de la politique de la ville. Il est inscrit dans les conventions de développement cinématographique et audiovisuelle conclues entre l’État et les Régions et dans le plan « Dynamique Espoir Banlieue ». Kyrnéa est également l'opérateur national de « Des cinés, la vie ! », une opération destinée à sensibiliser à l’image les jeunes pris en charge par la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) et à leur faire débattre avec les éducateurs de thèmes de société.  Le principe de cette manifestation consiste à montrer aux jeunes de la PJJ un DVD de films sélectionnés, à choisir leur film préféré par un vote et à remettre un prix au réalisateur lors d’une journée festive à la Cinémathèque française.

En novembre 2003, le ministre en charge de la culture, Jean Jacques Aillagon, a demandé à la Cité des sciences et de l’industrie de piloter une mission « Vivre ensemble » pour lutter contre les discriminations dans le domaine de la culture. La volonté était de mobiliser les institutions culturelles pour que progressent « la tolérance, le respect des différences et le désir de vivre ensemble ». Les actions proposées s’articulaient autour de trois axes : promouvoir la tolérance, toucher de nouveaux publics et faire preuve d’exemplarité. Parallèlement, un groupe de travail « Élargissement des publics » a vu le jour en juin 2004 pour aller à la rencontre des publics peu familiers des institutions culturelles. Chargé de réfléchir aux moyens de toucher un public plus varié, le groupe se donne dès lors pour mission d’amplifier la synergie entre les établissements. De 8 en 2004, ils sont aujourd'hui une vingtaine d'établissements à mutualiser leur travail en ce sens. Leur objectif est de faire jouer pleinement à la culture son rôle dans la lutte contre l’exclusion et de contribuer ainsi à la démocratisation culturelle. Par ailleurs, la mission travaille en collaboration avec le ministère de la Culture et de la Communication sur des thématiques plus spécifiques (culture justice, culture hôpital, cultures urbaines...). Elle fait partie des partenaires du ministère qui œuvrent pour la lutte contre les exclusions. Aujourd'hui, elle participe également à la dynamique gouvernementale en faveur des quartiers prioritaires : la Dynamique Espoir Banlieues.

L’ODAS a été créé en 1990 à la suite d’un rapport du conseil économique et social préconisant la construction d’un lieu neutre d’observation et d’évaluation des politiques locales d’action sociale. Afin de respecter ce principe de neutralité et de permettre la représentation équilibrée des acteurs du secteur social, l’ODAS est constituée en association. Elle rassemble aujourd’hui parmi ses adhérents les représentants de 85% des départements, 70% des villes de plus 50 000 habitants, des organismes de protection sociale, des grandes associations de la solidarité, de l’État.