• Français
  • English

Partenariat éducatif Grundtvig (2011-2013)

Résonance culture a participé au partenariat éducatif Grundtvig de la Commission européenne «  Education artistique en prison : Vers la systématisation et le transfert des méthodologies » de 2011 à 2013.

Crédits : PhotoART Centrum

Les partenaires du projet : Lieux Fictifs (Marseille, France), TransFORMAS (Barcelone, Espagne), E.s.t.i.a. Associazione culturale (Milan, Italie), Galdus Societa cooperativa (Milan, Italie), Unter Wasser Fliegen (Wuppertal, Allemagne), PhotoART Centrum (Košice, Slovaquie). Ils sont tous engagés dans la création et/ou la promotion de pratiques artistiques innovantes en milieu pénitentiaire.

Les principaux enjeux :

- échanges de pratiques et organisation de temps formatifs avec les personnes détenues

- échanges entre opérateurs culturels et représentants des institutions pénitentiaires afin de resserrer les niveaux de coopération à l’échelle européenne

- identification des spécificités nationales et des pratiques les plus novatrices et efficaces

- organisation de tables rondes européennes dans le cadre d’évènements de visibilité internationale impliquant personnes détenues, opérateurs et institutions.

- conception d’un outil méthodologique d’évaluation transférable

 

Un des aspects novateurs a été d’associer les institutions culturelles et de la justice aux personnes détenues et aux opérateurs. Penser ensemble, ces formations artistiques sont mieux reconnues et valorisées.

 

 

Identification de pratiques novatrices

La confrontation des méthodologies des différents partenaires (théâtre, cinéma, photographie, danse) et la réflexion commune ont permis de :

  • distinguer ce qui est transversal et transférable, de ce qui appartient à la spécificité culturelle et contextuelle
  • élaborer des moyens d’identification des pratiques efficaces et novatrices et des spécificités nationales adaptables

 

Evénements de visibilité internationale

L’association a coproduit avec Lieux Fictifs, deux rencontres majeures sur la création et formation artistique en prison en Europe. Inscrites dans le cadre de Marseille-Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture, elles ont bénéficiées d’une visibilité médiatique importante. Elles ont réuni plus de 400 participants de toute l’Europe. Ces conférences ont fait l’objet de publications disponibles en ligne.

 

  • Colloque européen « Quelles actions autour de la création artistique avec les publics sous main de justice ? »,  juin 2012, Marseille

En savoir plus

Actes en ligne (version pdf)

 

  • Conférence européenne «  La création artistique avec les publics sous main de justice »,  juin 2013, Marseille

En savoir plus

Ces événements se sont appuyés sur la diffusion de productions et la pratique d’activités artistiques.

 

Echanges de pratiques

Résonance culture a participé aux visites d’échanges organisées par ses partenaires :

  • TransFORMAS - Barcelone, oct.  2012

Séminaire européen

Visite de la prison de Quatre Camins

Spectacle Cuando digo yo dans le théâtre de la prison en présence d’un public extérieur. Interprétée par les personnes détenues du projet théâtral Teatrodentro

 

  • Compagnie ESTIA - Milan, nov. 2012

Séminaire européen

Visite de la prison expérimentale de Bollate. Construite et gérée sur le principe d'un contrat de confiance et de responsabilité entre l’institution et le détenu avec liberté relative de déplacements et de sorties.

Spectacle L’envers et l’endroit, dans le théâtre de la prison de Bollate en présence d’un public extérieur

Visite de la prison de San Vitore au centre de Milan

 

Free map, outil d’évaluation transférable

Lieux Fictifs a élaboré un outil d’évaluation de projets concret et ouvert sous la forme du programme informatique « Free map » (publication fin 2016).

Son objectif est de pointer les processus de formation et les interventions les plus performants et innovants. Ces expériences sont souvent isolées et leur impacts concrets méconnus.

L’évaluation prend la forme d’une arborescence. Les différents niveaux de travail peuvent ainsi être mis en perspective et illustrés par des médias photo, vidéo ou audio.

Son point fort est sa flexibilité. Il permet d’englober et de mesurer les processus et les résultats des actions. Les processus sont en mouvements perpétuels, complexes et accepte l’erreur. Les résultats sont figés dans le temps et donc réduisent les contenus.