• Français
  • English

Musée du quai Branly : visites et formation de relais

Solenne Mascré, Chargée du développement des publics au Musée du quai Branly


Pouvez-vous nous présenter les actions de médiation culturelle que vous menez en direction des publics du champ social ?

Le musée du quai Branly fait partie du groupe de travail « Élargissement des publics » de la Mission Vivre Ensemble lancée par le Ministère de la Culture et de la communication.

Cette collaboration avec d'autres institutions culturelles permet d'échanger, de mutualiser nos pratiques et de toucher un public plus varié.

Pour aller à la rencontre des publics fragilisés, le groupe a choisi de s’adresser à des personnes qui pouvaient jouer un rôle de relais (des intervenants du champ social : associations de lutte contre l'exclusion, services pénitentiaires d'insertion et de probation, personnels de la protection judiciaire de la jeunesse...).

Les actions mises en place auprès des publics éloignés de la culture au musée du quai Branly se sont intensifiées ces deux dernières années.

Pour aider les relais à assurer la réussite d’un projet adapté à leur public, des visites de sensibilisation sont proposées mensuellement depuis le mois de janvier 2009.

Douze séances de sensibilisation, appelées Visite « Découverte » ou Visite « Continent » ont permis de former 211 relais culturels en 2010 et de leur donner la possibilité de revenir gratuitement avec leurs groupes.

Les visites « Découverte » sont conçues à destination des relais qui souhaitent se familiariser avec le musée et ses Collections, rencontrer leur interlocutrice privilégiée au musée et préparer une future visite avec leur groupe.

Les visites « Continent » permettent aux relais d’approfondir leur première formation (visite Découverte) et de parcourir les œuvres d'un continent spécifique (Afrique, Océanie, Asie, Amériques).

Par ailleurs, des places sont réservées pour les publics du champ social, au cours de certaines manifestations (spectacles, ateliers...). La politique d’ouverture s’est également consolidée avec la création d’une rubrique sur le site internet du musée spécialement conçue pour les relais culturels.

Depuis plusieurs années, le musée du quai Branly tisse des liens privilégiés avec les réseaux des associations, du travail social et de l'insertion, dans une dynamique de partenariat.

Le musée est notamment partenaire de Cultures du Cœur, de la Fédération des Centres Sociaux et la Ville de Paris ou encore du Secours populaire français.

Cet été, en s’engageant en faveur de « Soleils d’Europe », le musée du quai Branly a poursuivi ainsi sa démarche d’égal accès de tous à la culture, en facilitant la visite de publics qui ne seraient pas venus spontanément sans un accueil et une médiation particulière.

Cet évènement a permis d’accueillir en matinée plus de 700 enfants oubliés des vacances et de leur offrir la possibilité de visiter les Collections gratuitement et de participer à de multiples activités.

Des projets en direction des personnes placées sous main de justice sont régulièrement mis en place au musée.

En octobre 2010, le Service pénitentiaire d'insertion et de probation et la Mairie de Paris organisent des stages de citoyenneté pour des jeunes de 18 à 25 ans, stages appelés "Dialogue Citoyen, vivre ensemble", dans le cadre de l'exécution de peines de travail d'intérêt général.

Une visite du musée avec conférencier est prévue au cours de chaque stage qui s'étend sur une semaine. À cette occasion, une visite personnalisée aura lieu au musée du quai Branly le mardi 26 octobre au matin. D’autres visites dans le cadre de ces stages sont à prévoir au cours de la saison.

Un projet de partenariat est également en cours d’élaboration avec la Maison d’arrêt de la Santé pour la saison 2010-2011 : le musée souhaite en effet étendre sa proposition d’activités « hors les murs » (visites guidées, visites contées).


Quels sont les objectifs de ces actions ?
L'intérêt de telles actions est de diversifier les visiteurs du musée et de répondre à nos missions de service public. En dépit de la gratuité qui est accordée dans de nombreux cas, plusieurs visiteurs ne viendraient pas au musée sans l'accompagnement des relais. Grâce au travail de fond réalisé, les publics sont fidélisés et reviennent de façon autonome.


Comment envisagez-vous l'avenir de ce projet ?
La notion de « Culture pour tous » est une priorité pour le musée du quai Branly et les projets en direction des publics du champ social vont s’intensifier au cours de la saison prochaine. De nouveaux projets « hors les murs » sont notamment en cours de préparation.
Septembre 2010